Marasme et kwashiorkor : les différents types de malnutrition

Publié le : 20 novembre 20225 mins de lecture

Le marasme et le kwashiorkor sont deux formes de malnutrition. La malnutrition est un état de santé déficient dû à une mauvaise nutrition. Une personne peut être malnutrie si elle ne consomme pas suffisamment de calories, de nutriments essentiels ou si elle ne les absorbe pas correctement. Le marasme est une forme de malnutrition due à une carence en calories. Le kwashiorkor est une forme de malnutrition due à une carence en protéines. Les deux formes de malnutrition peuvent entraîner des dommages irréversibles au cerveau, une immunité affaiblie, une croissance retardée et la mort.

La malnutrition : un problème global

La malnutrition est un problème global qui affecte des millions d’enfants dans le monde. Elle est la cause principale de mortalité infantile et est responsable de nombreuses maladies chroniques. La malnutrition est principalement due à une mauvaise alimentation, à des infections et à des carences en vitamines et en minéraux. La malnutrition peut également être causée par le stress, les maladies chroniques, les médicaments, les accidents et les blessures. Les enfants atteints de malnutrition sont souvent malnutris, ce qui peut entraîner une diminution de leur espérance de vie. La malnutrition peut également avoir des effets néfastes sur la santé mentale et physique des enfants.

Deux formes principales : le marasme et le kwashiorkor

Le marasme et le kwashiorkor sont les deux formes principales de malnutrition. Le marasme est la forme la plus courante de malnutrition, affectant environ 50% des enfants malnutris dans le monde. Le kwashiorkor, quant à lui, est plus rare, touchant environ 5% des enfants malnutris. Les deux formes de malnutrition ont des causes et des symptômes différents. Le marasme est causé par un manque de calories et de nutriments, tandis que le kwashiorkor est causé par un manque de protéines. Les symptômes du marasme incluent la faiblesse, la perte de poids, la fatigue et la diminution de l’appétit. Les symptômes du kwashiorkor, quant à eux, incluent l’émaciation, l’œdème, la diarrhée et la peau et les cheveux secs. Le kwashiorkor est également associé à un risque accru de mortalité, en particulier chez les enfants de moins de 5 ans.

Le marasme : la forme la plus courante de malnutrition

Le marasme est la forme la plus courante de malnutrition, notamment chez les enfants de moins de cinq ans. Il se caractérise par une perte de poids, un développement anormalement faible et une faiblesse musculaire. Le marasme est souvent causé par une mauvaise nutrition, mais il peut aussi être provoqué par des maladies comme le paludisme, la tuberculose ou le VIH/sida. Le traitement du marasme nécessite une intervention médicale immédiate pour prévenir les complications et assurer une croissance et un développement normaux.

Le kwashiorkor : une forme encore plus grave de malnutrition

Le kwashiorkor est une forme de malnutrition grave qui se caractérise par une carence en protéines. Cette maladie est fréquente dans les pays en développement où les conditions de vie sont difficiles. Le kwashiorkor est souvent le résultat d’une mauvaise alimentation mais peut également être causé par des maladies qui entraînent une perte importante de protéines. Les symptômes du kwashiorkor sont la fatigue, la perte de cheveux, la peau sèche et la diarrhée. Le kwashiorkor peut entraîner des complications graves et peut être mortel si les patients ne reçoivent pas de traitement.

Une cause importante de mortalité infantile dans le monde

Le kwashiorkor et le marasme sont les deux principaux types de malnutrition infantile. Le kwashiorkor est dû à une carence en protéines, tandis que le marasme est dû à une carence en calories. Les deux conditions sont fréquentes dans les pays en développement et peuvent entraîner la mort si elles ne sont pas traitées. Le kwashiorkor est plus fréquent chez les enfants de moins de cinq ans, tandis que le marasme est plus fréquent chez les enfants de six mois à deux ans. Les symptômes de kwashiorkor peuvent inclure une peau pâle et anémique, des diarrhées, une faible résistance aux infections, une apathie et un retard de croissance. Les symptômes de marasme peuvent inclure une faible résistance aux infections, une peau anémique, une faible croissance et un manque d’appétit. Le kwashiorkor et le marasme peuvent être traités avec des aliments riches en calories et en protéines, mais le traitement doit être fourni rapidement pour prévenir les complications.

Plan du site