Carence en vitamine D : quels sont les profils les plus exposés ?

Publié le : 20 novembre 20227 mins de lecture

La carence en vitamine D est un problème de santé publique majeur dans les pays industrialisés. En France, plusieurs études ont montré que la carence en vitamine D était très fréquente, touchant 20 à 40 % de la population. Les femmes enceintes et les enfants en bas âge sont les groupes les plus à risque. La carence en vitamine D est associée à de nombreuses maladies, notamment les maladies cardiovasculaires, le diabète, certains cancers et les maladies auto-immunes.

Pourquoi la carence en vitamine D est-elle fréquente ?

Le soleil est la principale source de vitamine D. Pourtant, de plus en plus de personnes souffrent d’une carence en vitamine D, notamment en raison de l’utilisation excessive de crèmes solaires, de la pollution atmosphérique et de la vie sédentaire. Les personnes âgées, les femmes enceintes, les enfants et les adolescents sont les plus exposés au risque de carence en vitamine D. Les personnes atteintes de maladies chroniques, telles que l’obésité, le diabète ou l’hyperparathyroïdie, sont également à risque. La carence en vitamine D peut entraîner de nombreuses complications, notamment des troubles osseux, des douleurs musculaires, une fatigue chronique et des infections fréquentes. Il est donc important de faire attention à son exposition au soleil et de consommer des aliments riches en vitamine D, comme le poisson, les œufs ou les produits laitiers.

Les femmes enceintes et les jeunes enfants

Les femmes enceintes et les jeunes enfants sont les groupes les plus à risque de carence en vitamine D. La vitamine D est nécessaire à la absorption du calcium et au maintien de la santé osseuse. La carence en vitamine D peut entraîner des complications pendant la grossesse et le post-partum, ainsi que des problèmes de santé chez les jeunes enfants. Il est important de faire attention à votre consommation de vitamine D pendant la grossesse et de faire des examens de suivi chez votre médecin pour vous assurer que vous et votre bébé recevez suffisamment de vitamine D.

Les personnes âgées

La vitamine D est une vitamine liposoluble présente dans certains aliments et produits industriels. Elle est aussi synthétisée par l’organisme à partir de certains composés présents dans la peau exposée aux rayons ultraviolets du soleil. La vitamine D a de nombreuses fonctions dans l’organisme, notamment la fixation du calcium sur les os. Les personnes âgées sont particulièrement exposées au risque de carence en vitamine D. En effet, avec l’âge, la peau devient moins perméable aux rayons ultraviolets et la synthèse de vitamine D par l’organisme est moins importante. De plus, les personnes âgées ont souvent un régime alimentaire moins varié et moins équilibré, ce qui peut également entraîner une carence en vitamine D. Les personnes âgées présentant une carence en vitamine D présentent un risque accru de fractures, de chutes, de maladies cardiovasculaires et de certains cancers. Il est donc important de faire attention à l’apport en vitamine D et de faire des examens réguliers pour détecter une éventuelle carence en vitamine D.

Les personnes ayant une peau foncée

Les chercheurs ont évalué les niveaux de vitamine D dans le sang de 25 000 personnes en bonne santé en Grande-Bretagne et ont constaté que les personnes à la peau foncée avaient un taux de vitamine D inférieur de 82 % à celui des personnes à la peau claire.

La carence en vitamine D est un problème de santé publique majeur dans de nombreux pays, car elle est associée à un risque accru de maladies cardiovasculaires, de diabète, d’obésité, de cancer et de maladies neurologiques. La vitamine D est principalement produite par le corps lorsqu’il est exposé au soleil, mais les personnes à la peau foncée sont moins susceptibles de produire suffisamment de vitamine D car leur peau absorbe moins de rayons UV.

Les chercheurs ont recommandé que les personnes à la peau foncée prennent des supplements de vitamine D pour prévenir la carence. Ils ont également appelé à une meilleure surveillance des populations à risque, notamment les femmes enceintes et les enfants, afin de détecter et de traiter la carence en vitamine D au plus tôt.

Les personnes vivant dans des pays à faible ensoleillement

Le soleil est la principale source de vitamine D. Cette vitamine est essentielle au bon fonctionnement du calcium et du phosphore dans le corps. Elle intervient également dans la protection des cellules, des os et du système immunitaire. La carence en vitamine D est fréquente chez les personnes vivant dans des pays à faible ensoleillement, comme la France. Les personnes âgées, les femmes enceintes ou allaitantes, les enfants et les adolescents sont les plus exposés au risque de carence en vitamine D. Les personnes atteintes de maladies chroniques, comme l’obésité, le diabète ou l’hypertension, présentent également un risque accru de carence en vitamine D.

Les sportifs de haut-niveau s’entraînant en intérieur

Les sportifs de haut-niveau s’entraînant en intérieur sont exposés à une carence en vitamine D. Des chercheurs ont évalué la concentration en vitamine D dans le sang de 1 059 athlètes de haut-niveau âgés de 18 à 30 ans. Ils ont constaté que près de la moitié des sujets (48,5%) avaient une carence en vitamine D, et que les sportifs s’entraînant en intérieur étaient plus exposés à ce risque. Les auteurs de l’étude recommandent aux sportifs de haut-niveau de faire des examens réguliers de leur vitamine D, et de prendre des suppléments si nécessaire.

À lire aussi

L’alimentation est un facteur important de la carence en vitamine D. Les personnes qui consomment peu de vitamine D sont plus susceptibles de développer une carence en vitamine D. Les aliments riches en vitamine D sont les poissons gras, les œufs, les produits laitiers et certaines huiles végétales. Les personnes qui ne consomment pas suffisamment de ces aliments sont plus susceptibles de développer une carence en vitamine D.

Plan du site